Marc, « donneur de voix » bénévole

Bariton dans une chorale, conteur et animateur de tables de conversation, Marc a consacré sa vie à l’aide aux enfants. Depuis 4 ans, Marc est lecteur bénévole chez Eqla. Il enregistre des livres audio pour les personnes déficientes visuelles.

Marc, quel a été votre parcours avant de devenir bénévole chez Eqla ?
Retraité depuis sept années d’une vie dans le social en tant qu’éducateur, je suis titulaire de 3 diplômes. Ces études m’ont permis d’orienter ma carrière professionnelle dans une démarche réfléchie et pleine de sens : l’aide à la jeunesse. J’ai toujours voulu être un acteur du changement à mon échelle, un peu comme Eqla l’est pour les personnes déficientes visuelles. Approchant de la fin de ma carrière et afin de ne pas redouter ce moment, j’ai décidé de noter sur un carnet mes envies d’après ! Et parmi ces mémos, j’avais inscrit : « donneur de voix ».

Pourquoi avoir rejoint une association comme Eqla ?
Comédien amateur et très grand consommateur de livres de tous genres, j’avais entendu par hasard qu’une organisation, l’ONA à l’époque, recherchait des voix pour enregistrer des livres pour les aveugles et les malvoyants. Je m’y suis donc présenté sans hésiter et depuis 4 années, je suis devenu un des 30 donneurs de voix chez Eqla. Pour moi, la lecture est une ouverture essentielle à l’apprentissage, à la découverte de nouveaux mondes. La lecture est un enrichissement personnel, c’est pourquoi j’essaie de partager des sentiments et des émotions à travers mes lectures aux déficients visuels qui sont privés par leurs yeux de cet art qu’est la lecture.

Qu’est-ce que cela vous apporte personnellement ?
Pour moi, lire un livre pour des personnes déficientes visuelles s’apparente à un moment rare, à un moment éphémère. Je compare cette démarche à un mandala dans le sable réalisé par les moines bouddhistes. De la création à la destruction du moment. Ce que j’offre aux auditeurs déficients visuels est un moment immatériel et qui vaut à la fois un tout et un rien pour nos membres. Que je lise devant un micro dans le studio ou devant un auditoire de 300 personnes, pour moi l’instant est le même. C’est un moment de partage unique. À l’heure actuelle, je participe au prix Horizon pour lequel je lis un livre à un panel de membres déficients visuels. Ces rencontres avec les bénéficiaires sont importantes, cela me permet d’avoir un retour sur ma lecture et sur le ressenti des lecteurs audios.

« J’ai toujours voulu être un acteur du changement. »

Lit-on différemment pour le public déficient visuel ?
Quand on lit à un public déficient visuel, on adapte son rythme et sa voix afin d’être le plus clair et donc le plus compréhensible possible pour nos auditeurs. J’ai une petite anecdote à vous partager : il arrive souvent qu’à la fin d’une phrase vienne se cacher un « murmura-t-il ». Dans ce cas, alors que j’avais pris ma plus belle voix, je dois recommencer la prise en murmurant réellement.

Pour moi, ces lectures me rappellent mes souvenirs de théâtre. Chez Eqla, nous lisons également pour un public dans l’incapacité de lire pour des raisons de santé. Comme par exemple pour une personne qui doit suivre des séances de chimio. Les livres audio ont un impact encore plus fort grâce au travail de notre association.

Avez-vous fait une découverte littéraire chez Eqla ?
Si je devais vous partager un livre, ça serait le suivant : « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018. Généralement lorsqu’on enregistre un livre, on se retrouve en studio 2 heures par semaines avec Laetitia. Si mes souvenirs sont bons, ce livre de 450 pages m’a pris 24 heures d’enregistrement… mais j’en garde un très bon souvenir !


Vous voulez devenir volontaire chez Eqla ?
Surfez sur
https://eqla.be/agir/volontariat/
ou contactez Catherine Borgers, directrice du pôle Formations & Volontariat
☎️ au 02 241 65 68
📧 ou par mail via catherine.borgers@eqla.be


🎙️ Découvrez les « Donneurs de voix »
🎧 Chaque mois, retrouvez un nouveau texte et une nouvelle voix sur le site web www.donneursdevoix.be, et sur les plateformes Spotify, Apple Music et Deezer.


Retrouvez le reportage vidéo de BX1 sur Marc et les « Donneurs de voix » ci-dessous ⤵️